Écrire à l’ère numérique : une histoire d’amour franco-québécoise au festival Atlantide

Avatar du personnage féminin dans le jeu vidéoQuand écrivains et illustrateurs enjambent l’Atlantique pour réfléchir à huit mains sur l’écriture numérique, qu’obtient-on ? Une rencontre humaine au Festival Atlantide de Nantes et un intrigant livre numérique qui paraîtra à l’automne 2016 en collaboration avec la Maison de la littérature de Québec.

A deux, c’est mieux. Alors à quatre… Sachez-le : cette drôle d’équipe récemment constituée fait tout en double. Ils sont à la fois deux Nantais et deux Québécois ; deux illustrateurs et deux écrivains ; deux femmes et deux hommes. Ils se sont rencontrés pour la première fois à Québec durant une semaine en novembre 2015. Et ensemble, ils vont créer une oeuvre numérique à l’invitation de la Maison de la littérature de Québec et du Festival Atlantide de Nantes.

Les quatre artistes du projet
Adrian Bloch, Sophie Létourneau, Paul Bordeleau, Laurence Vilaine, Bernard Gilbert

Le quatuor – qui tchatte à distance depuis la première rencontre – joue avec son propre reflet pour tisser le récit : l’intrigue explore l’ambivalence entre vie réelle et monde virtuel d’une histoire d’amour née sur le web.

Le monde virtuel du jeu vidéo illustré par Adrian Bloch
Le monde virtuel illustré par Adrian Bloch

Dans leur vraie vie, les personnages évoluent sous la plume de Laurence Vilaine à Nantes et à Québec, dans une réalité à l’aquarelle illustrée par Paul Bordeleau. Mais lorsque les amoureux flirtent sur la toile, l’univers fantaisiste du jeu vidéo créé par l’écrivain Sophie Létourneau et le dessinateur Adrian Bloch prend le relais et s’ouvre sur une réalité parallèle, qui débouchera à son tour sur des histoires imbriquées auxquelles nous accéderons via des objets passerelles… Toute la magie du numérique.

L’influence du numérique sur le processus créatif, toute une histoire

Accueillis à Nantes par le Festival Atlantide le 12 mars 2016 pour présenter leur travail en cours, les créateurs ont fait le point sur leur rapport au numérique avec Bernard Gilbert, médiateur de la table-ronde et directeur de la Maison de la littérature de Québec.

De Nantes à Québec, il n'y a qu'un pas sous le pinceau de Paul Bordeleau
La réseau de Nantes à Québec vu par Paul Bordeleau

« Liberté de création » est le thème qui a lancé le projet. Ni format imposé, ni contrainte thématique pour commencer, seulement un travail collectif autour du potentiel de la création à l’ère du numérique. La réflexion est vaste et devient passionnante lors que nos artistes abordent la question de la création sous contrainte. Le formatage pour le numérique représente-t-il un défi constructif pour l’auteur ? Ou peut-il constituer un frein technique à l’imagination ? Si un format particulier avait été décidé dès le début, cela aurait-il influencé leur histoire ?

L’oeuvre numérique née de cette rencontre paraîtra à l’automne 2016. Nous sommes curieux de découvrir la forme finale qui jaillira de ce remue-méninges transatlantique sur l’écriture 2.0 : livre augmenté ? Site web ? Plateforme de jeu ? Nous ne manquerons pas de vous en reparler sur le blog des Écritures Numériques.

Laisser un commentaire